mercredi 2 décembre 2009

je crois que je commence à vous comprendre

Aujourd'hui pas de posts ,juste un petite note composée d'un texte ,en fait en cours nous avons regardé une conférence de Gilles Deleuze ,un philosophe ,en tout cas on nous a présenté le document comme un philosophe venant parler de créations et d'arts ,en rapport au cinéma ,étant quelqu'un qui n'aime pas me prendre la tête je me suis dit pffff je vais m'emmerder ,ça va encore être un pseudo-philosophe qui va nous raconter pleins de trucs pour finalement tourner en rond ,et honnêtement pendant tout le cours je suis resté sur cet avis ,je voyais ça comme de la masturbation intellectuelle ,je suis même parti de l'école en me disant que ce cours n'avait vraiment pas été intéressant ,et pourtant un mot qui ne m'a pas marqué sur le coup m'est revenu dans l'esprit en fin de soirée ,l'intervenante qui nous a montré la conférence de monsieur Deleuze a parlé de visionnaire et c'est là que je me suis rendu compte qu'elle avait raison ,monsieur Deleuze a fait une conférence pour nous avertir du danger qui planait depuis un moment au dessus du cinéma ,le star système ,ce concept qui petit à petit est venu excusez moi du terme "saloper le cinéma" ,parce que j'ai l'impression que dans cette conférence celui qui parlait n'était pas Gilles Deleuze le philosophe ,mais Gilles Deleuze le passionné de cinéma ,qui nous disait protégez vous des requins qui veulent vivre dans un monde de paillettes ,qui veulent vous utiliser pour se faire admirer ,il le fait très bien d'ailleurs en parlant de l'art et de l'information et de la contre information ,en disant que l'art n'est pas de l'information que c'est un acte de résistance ,qu'une information n'est qu'un ensemble de mots d'ordre visant à nous contrôler,et là il se met à comparer cela à une autoroute ,où l'on peut aller où l'on veut et où l'on est malgré tout contrôler ,et c'est là que je me suis dit qu'en fait le visionnaire parlait ,en reprenant la comparaison de Deleuze ,je me rends compte que ce qu'il nous dit c'est ,choisissez la route de campagne à l'autoroute ,choisissez le chemin le plus long où vous serez libre de vos choix que le chemin rapide où vous n'aurez que l'illusion de la liberté ,en gros ne rentrez pas dans la facilité du star système pour y arriver où l'on se fait passer pour un pseudo-intellectuel auprès des gros producteurs et où finalement on ne leur sert que de pantins ,choisissez de morfler un peu ,de faire des efforts pour y arriver ,de découvrir le monde de l'anonymat où l'on est libre ,où l'on s'enrichit personnellement par de vrais rencontres ,où l'on engrange de l'expérience et où l'on se prépare à devoir côtoyer le star système sans pour autant rentrer dans leurs petits jeux hypocrites ,voilà ce que je retiens de cette conférence ,c'est une vraie leçon de vie ,d'un bonhomme qui a dû voir pas mal de choses et qui vient juste nous proposer d'adhérer à ses idées ,après je ne dis pas que cet homme a la connaissance universelle ,mais il est venu nous parler de son expérience sans chercher à partir sur des sujets qu'il ne connaissait pas ou qu'il ne maîtrisait pas ,et personnellement aujourd'hui j'ai finalement appris quelque chose.

7 commentaires:

Valentin Seiche a dit…

evident, il faut dessiner avec le coeur, pas d'alimentaire, que du beau !

peppita a dit…

vivent les routes de campagnes. et peu importe la destination, c'est le chemin qui compte avant tout.
bonne route mister
:)

Loupinceau a dit…

Aaah, Deleuze ^^ le prof de philo nous en parle tout le temps - comme quoi la philo ça a du bon ;)

Sami a dit…

...
fiou.

Claiw a dit…

ça me fait penser à une discussion que j'avais eu avec mon pote Nikoo qd on était sortis des portes ouvertes des gobelins, sur la difficulté d'avoir des projets non seulement matures graphiquement mais matures sur le fond aussi.. je sais pas si ma remarque est hors sujet ou pas, mais de ce que j'avais vu aux portes ouvertes, j'avais eu l'impression que les étudiants n'avaient pas forcément eu le temps de travailler sur le fond de leur scénar, que ça restait très ludique, mais j'avais pas eu l'impression d'avoir vu un projet avec une prise d'opinion.
ça veut pas dire que j'avais trouvé ça nul, bien au contraire, rien à redire niveau personnalité graphique, c'était vachement beau et ça donnait envie, mais on se disait que ouais, ils avaient peut etre privilégié la forme par rapport au fond parce qu'ils avaient pas forcément le temps de faire autrement, que y a tellement de trucs à apprendre -enfin moi j'y connais rien, mais je suppose vu la qualité au final- que des fois faut passer sur certains trucs, et je trouvais ça vachement dommage :/
(mode écriture de pavé off)
bon, alors tu viens sur paris avant le 19 zanmi? parce que j'me barre pour les vacs de noel à cette date là :)

Kaox2d a dit…

Pas bête tout ca mister Pogo..
je vais refleurir la dessus..

ioan a dit…

quand à 7h Deleuze s'arrête tu emporte son discours dans ta tête ^^
et sinon ca va bien depuis valenciennes ?